Prisons et Prisonnières


(Sortie : octobre 2021)

Acheter sur Amazon.fr

En 1903, au Royaume-Uni, Emmeline Pankhurst fonda une organisation qui aurait d’immenses conséquences sur la vie politique du pays : la Women’s Social and Political Union (Union sociale et politique des femmes), qui visait à obtenir le suffrage des femmes par des actions plus radicales que celles des suffragistes modérées. Fidèles à leur devise, « Des actes, pas des mots », les femmes de la WSPU — surnommées les « suffragettes » — se distinguèrent bientôt par des manifestations spectaculaires, insultant des hommes politiques dans la rue, brisant des vitres, s’enchaînant à des édifices publics et pratiquant des grèves de la faim. La répression fut dure : près de mille suffragettes furent enfermées dans la sinistre prison de Holloway, où elles furent nourries de force avec une brutalité proche de la torture.


Bien que Lady Constance Bulwer-Lytton fût née dans une famille aristocratique (et politique : son père avait été vice-roi des Indes et son frère siégeait à la chambre des Lords), elle rencontra des membres de la WSPU en 1908 grâce à ses œuvres philanthropiques, et fut vite convaincue par leur cause. En 1909, frustrée par l’inutilité des manifestations pacifiques et le refus du parti libéral à réaliser ses promesses électorales, elle jeta une pierre sur la voiture du chancelier de l’Échiquier (ministre des Finances) Lloyd George. On l’enferma à Holloway, mais sa naissance et sa santé fragile lui valurent un traitement de faveur qui la choqua. D’autres incarcérations suivirent ; lors de la dernière, à Liverpool, sous le pseudonyme de Jane Warton, elle subit une alimentation forcée qui dégrada définitivement sa santé.


Malgré une crise cardiaque et des attaques cérébrales qui paralysèrent le côté droit de son corps, elle écrivit de 1911 à 1914 un témoignage de son emprisonnement et de celui de ses camarades suffragettes. Elle survécut assez longtemps pour voir, en 1918, le premier pas vers le suffrage féminin au Royaume-Uni, lorsque le droit de vote fut accordé aux femmes possédant des terres ou dont le mari en détenait.

Constance Bulwer-Lytton (1869-1923) était une activiste, philanthrope et auteure britannique. Elle est surtout célèbre pour sa participation au mouvement pour le suffrage des femmes et son engagement pour la réforme des prisons anglaises.